Passer directement au contenu

Taoïsme : Culture du corps, du cœur et de l’esprit

Les arts Tai Chi TaoïsteMD sont bien concrets, comme la tradition taoïste dont ils émanent. Bien qu’ils reposent sur les principes de l’alchimie interne, toujours au cœur de l’héritage monastique taoïste, les arts enseignés par Maître Moy sont conçus pour faciliter l’entraînement interne taoïste à une époque où les gens ne vivent plus dans les monastères, mais consacrent leur temps à des obligations sociales et familiales.

Alchimie interne

Qu’entend-on par alchimie interne dans les arts taoïstes ? Le processus de transformation ou d’alchimie interne implique de changer tant le corps que l’esprit pour les mener à des niveaux supérieurs de fonctionnement. Là où la pensée occidentale dissocie volontiers le cœur, l’esprit et le corps en unités distinctes, la tradition taoïste, elle, lie étroitement le développement mental et physique. Même s’il s’avère parfois utile d’examiner séparément les aspects physiques et mentaux ou méditatifs, le corps, le cœur et l’esprit fusionnent dans le creuset de l’alchimie interne taoïste. On ne peut pas transformer le corps sans transformer le cœur et l’esprit et vice versa.

Le but de l’alchimie interne taoïste est le « retour à la source », concept qui comporte plusieurs niveaux de signification. À un niveau, le retour à la source, signifie revenir à ce que le taoïsme appelle le « corps originel » caractérisé par une bonne santé et une énergie débordante. Selon le point de vue taoïste, le corps originel, ou « corps doré », tend à s’épuiser au cours de notre croissance et de notre évolution dans le monde. Des facteurs comme les mauvaises habitudes alimentaires, une mauvaise posture, le stress et les soucis nous font perdre la santé et la vitalité que notre corps devrait conserver. Une telle compréhension de la détérioration physique correspond à bien des égards aux visions occidentales du processus de vieillissement ; toutefois, pour le taoïsme il est possible d’éviter l’important déclin de santé couramment associé à la vieillesse. Au fond, les arts taoïstes cherchent à inverser le processus de dégénérescence, permettant aux pratiquants des arts taoïstes de vieillir en bonne santé.

more-taoism_tai-chi

 

Les arts taoïstes et la santé

Les bienfaits exceptionnels des arts Tai Chi TaoïsteMD, tels qu’enseignés par le Fung Loy Kok, proviennent du fait qu’il s’agit d’arts complets et intégrés faisant travailler en profondeur, mais cependant en douceur la totalité de l’organisme. À mesure que l’on progresse, le Tai Chi devient un exercice de plus en plus interne et transforme autant l’intérieur du corps que sa structure externe.

Du point de vue oriental, de tels arts favorisent la santé en améliorant la circulation du chi (qi), ou énergie intrinsèque du corps. Selon la médecine chinoise, la mauvaise santé résulte de déficiences dans le flux de l’énergie interne par des voies particulières appelées méridiens. Les 108 mouvements sont conçus pour dégager les blocages le long des méridiens en aidant l’énergie à circuler librement à travers les régions clés du corps, et à nourrir et à stimuler les organes internes reliés aux méridiens. En outre, cette forme de Tai Chi permet d’équilibrer et de purifier l’énergie interne ce qui est un moyen supplémentaire de porter le corps et l’esprit à des degrés plus avancés de fonctionnement. À ses niveaux les plus profonds, l’entraînement taoïste est la voie vers la transformation ultime ou l’immortalité.

Les bienfaits des arts taoïstes peuvent aussi être compris sous l’angle de la vision occidentale de la santé. Ils œuvrent progressivement et doucement au renforcement et à la transformation de quasi toutes les parties et tous les systèmes du corps. Dans un premier temps, l’étudiant débutant remarquera sûrement comment agit le Tai Chi sur les groupes des grands muscles des jambes, des bras et du dos, qu’il étire doucement et qu’il rend plus résistants tout en libérant les tensions musculaires inutiles. L’étirement bénéficie également aux articulations, aux tendons et aux ligaments, leur permettant de déployer toute leur amplitude, d’obtenir ainsi un maximum de souplesse et de réduire la détérioration naturelle des articulations qui tend à se produire avec l’âge. En poursuivant son entraînement, l’étudiant continue de ressentir le mouvement et l’équilibre à des niveaux de plus en plus profonds, pour le plus grand bien de tout le système corporel. En parallèle, la pratique favorise une relaxation profonde qui devient une forme de méditation qui transforme le fonctionnement du corps et de l’esprit.

La nature originelle de la compassion

Comme l’aspect méditatif l’évoque, le rétablissement de la santé physique par les arts taoïstes n’est qu’une partie du processus de transformation. Le retour au corps d’origine est un aspect essentiel de l’alchimie interne taoïste, et le « corps doré » peut être considéré comme l’un de ses joyaux les plus précieux. Mais, le processus de récupération du corps d’origine n’offre qu’une interprétation du riche concept de retour à la source. Sur un autre plan, le retour à la source signifie revenir à notre nature originelle de compassion et d’altruisme.

Les taoïstes croient qu’une étincelle de bonté réside en chacun de nous. C’est la nature originelle à notre naissance. À mesure que nous interagissons avec le monde qui nous entoure, notre nature originelle se trouble. Nous devenons égocentriques et nous accumulons les mauvaises habitudes. L’entraînement taoïste cherche à éliminer ces faiblesses afin que notre nature originelle de bonté puisse à nouveau briller, guider notre pensée et nos actions. Certes, le folklore dépeint souvent les taoïstes en ermites passant leur vie à méditer dans des grottes isolées dans les montagnes, mais la compassion envers les autres et l’aide à autrui demeurent les fondements du taoïsme et des arts Tai Chi TaoïsteMD et se développent au fil de notre vie quotidienne. En partageant les valeurs bénéfiques de tels arts, de façon désintéressée et sans rechercher de gain personnel, les étudiants des arts taoïstes retrouvent leur bonté intrinsèque, considérée dans le taoïsme comme primordiale pour la santé globale et pour la restauration de l’équilibre et de l’harmonie de l’état originel ou idéal de l’existence.

La méditation

Un objectif connexe de l’alchimie interne taoïste est le retour à l’état de conscience nous permettant d’apercevoir la nature originelle à travers le fouillis de distorsions qui caractérise notre vie sur terre. Dans la tradition taoïste, la méditation, qui vise à atteindre un état de calme en vidant l’esprit de toutes les pensées a longtemps été un moyen important d’y parvenir. Lorsque nous sommes en mesure de détourner notre conscience du monde extérieur, nous pouvons nous tourner vers l’intérieur et contempler notre nature originelle. Il est difficile de parvenir à l’état de vacuité ou de tranquillité avec le mode de vie affairé et complexe d’aujourd’hui. Atteindre la quiétude tout en restant engagé et actif s’avère encore plus difficile. Pratiquer les arts Tai Chi TaoïsteMD favorise la quiétude puisque la concentration nécessaire à la pratique du Tai Chi— et développée par l’apprentissage — absorbe l’esprit et l’éloigne des soucis et de la tension de tous les jours. Apprendre à apaiser l’esprit, même en enchaînant les mouvements, établit une base pour intégrer la notion de calme et la reconnaissance de notre nature originelle dans notre vie quotidienne.