Passer directement au contenu Cookie Control Icon

Festival de toutes les âmes

Dans la culture chinoise, le Festival de toutes les âmes est l’un des événements les plus importants de l’année. On le célèbre dans les temples taoïstes et bouddhistes partout dans le monde. Pendant la première moitié du septième mois lunaire, lorsque la porte du royaume des morts s’ouvre, il est possible de bénir l’âme des défunts et de leur présenter des offrandes. Ce festival est également l’occasion pour les vivants de témoigner de leur piété filiale, de l’harmonie et de leur dévouement en rendant hommage à leurs ancêtres, leurs parents et leurs amis décédés.

Lorsqu’un vivant offre une plaque temporaire à la mémoire d’un ancêtre, ce dernier est invité à venir écouter les soutras et à recevoir des offrandes. Le temple peut en outre accueillir l’âme de tous les défunts n’ayant pas de plaque temporaire offerte à leur mémoire. Comme les autres, ils recevront nourriture et lingots de papier brûlés par compassion. En effet, les âmes trouvent réconfort dans la nourriture disposée sur l’autel, l’encens que l’on allume ainsi que les offrandes et les lingots de papier qui sont brûlés.

Mais surtout, ce festival donne à toutes les âmes la chance d’écouter la sagesse des soutras psalmodiés pendant la durée de l’événement et de se libérer en se défaisant de toute attache et en remédiant aux imbroglios ou aux conflits qu’elles auraient pu connaître de leur vivant.

Selon un proverbe chinois, lorsque les défunts sont en paix, les vivants peuvent prospérer. En rendant hommage aux disparus et en les aidant pendant le Festival de toutes les âmes, nous demandons au Ciel de soulager la souffrance dans notre monde et de nous accorder ses grâces.