Passer directement au contenu

Tous les samedis matin, nous chantons pour le monde! Jusqu’à mille participants de 26 pays se rassemblent, séparés physiquement, mais nombreux à chanter pour tous. Depuis que le coronavirus se propage partout sur la planète, beaucoup ressentent douleur, anxiété ou détresse. Nous chantons pour le bien-être du monde et pour soulager la souffrance. Parallèlement, les participants y trouvent joie et force.

Téléchargez les chants en format PDF :
Bo Hui Jaan
Goon Yam Gau Foo Ging
Daai Bei Jau

Ce que les pratiquants disent sur les chants taoïstes

J’apprécie beaucoup les séances de chanting du samedi matin et les discussions qui suivent. Cette rencontre nous aide tous j’en suis certaine à rester connectés à notre pratique et à sentir que nous faisons partie d’un tout. La séance de samedi dernier a été particulièrement agréable. C’était l’anniversaire du décès de Maître Moy et j’ai senti qu’il y avait quelque chose de spécial. Il faut que je me rappelle cette impression tous les jours, bien sûr!

Maître Moy m’a tellement aidée avec ma santé en général. Il m’encourageait fortement à faire du chanting. Cet art m’a toujours apporté de grands bienfaits sur le plan physique et mental. Lorsque nous chantons tous ensemble, je sens une puissante résonance dans mon cœur, mon corps et mon esprit. C’est formidable de pouvoir chanter pour le monde!!

– Barb, Ontario

J’aimerais parler de ce que j’ai vécu aujourd’hui pendant le chanting et la discussion sur Zoom.

Je suis toujours aussi contente de pouvoir chanter avec tout le monde. Mon chanting semblait très naturel et j’avais l’impression que le son de ma voix était en harmonie avec l’enregistrement.

Je me suis souvenue d’une anecdote : pendant un certain temps dans les années 1980, j’ai eu l’occasion de chanter les week-ends avec des chantres au temple du FLK sur la rue Bathurst et il arrivait souvent que Maître Moy soit présent. Un jour que nous chantions Goon Yam Gao Foo Ging et Dai Bay Jao devant l’autel commémoratif, Maître Moy a dit : c’est comme si le défunt était là, parmi vous. Ces paroles de Maître Moy mettent en évidence la réalité de la relation avec les défunts et l’instantanéité des rituels.

En me remémorant ce souvenir pendant que je chantais Goon Yam Gao Foo Ging, j’ai eu l’impression que Maître Moy était là (dans ma tête, je le voyais portant une chemise bleu royal). J’ai eu un bref moment de tristesse, mais j’ai continué à chanter. J’ai senti la présence de Maître Moy dans les paroles de nos directeurs qui mentionnaient que son héritage est toujours vivant, que le FLK continue de grandir et que nous sommes nombreux à apprécier les enseignements et à les ressentir jusqu’au plus profond de nous.

– Linda, Ontario

Je me réjouis de pouvoir faire partie d’une communauté mondiale pour chanter et apporter ma petite contribution pour soulager la souffrance dans le monde et pour approfondir mon entraînement.

J’apprécie particulièrement le fait de pouvoir entendre et suivre l’enregistrement. En y joignant ma propre voix, j’ai l’impression de chanter en harmonie avec un groupe beaucoup plus important et avec une intention beaucoup plus forte.

Les commentaires de nos leaders me touchent et ils me serviront de boussole dans ma pratique quotidienne à la maison jusqu’à ce que nous puissions à nouveau nous réunir en personne.

Un grand merci à tous!

– Bernice, Ontario, Canada

Maître Moy nous encourageait toujours à parler de l’aspect interne de notre organisation et à nous considérer comme étant une famille. Le fait de participer à la séance de chanting du samedi matin et d’écouter les discussions me rappelle que peu importe l’endroit où nous nous trouvons, nous ne sommes jamais seuls et que la pratique des autres nous aide.

– Chris, Ontario

La séance de chanting du lundi matin vient de se terminer et je voulais remercier tout le monde.
Jusqu’à maintenant, je n’avais jamais vraiment pris part au chanting et il m’a fallu quelques semaines avant de me décider à joindre les séances internationales du samedi. J’ai trouvé que c’était à la fois bon pour mon moral et libérateur. Je peux chanter à tue-tête sans avoir peur de déranger les autres avec ma voix peu mélodieuse et ma mauvaise prononciation. Je connais donc de mieux en mieux les différents chants.

Et que dire des discussions qui suivent… eh bien, on peut dire qu’on en a de la chance! Tous ces instructeurs internationaux qui nous transmettent leurs connaissances et nous racontent leurs histoires. C’est comme une retraite hebdomadaire. Je peux maintenant mieux répondre aux questions qu’on me pose et j’essaie d’encourager le plus de participants que possible à profiter du chanting.
Et les séances du lundi matin me procurent un merveilleux sentiment d’appartenance, c’est fantastique de voir le visage de mes amis qui vivent loin de chez moi.

Au risque de passer pour une grande sentimentale, j’ai une vague d’émotion en songeant à quel point ma famille du Tai Chi me manque.

Un autre bienfait de ces séances, c’est qu’elles me donnent immédiatement l’envie de pratiquer, je m’en vais donc de ce pas pratiquer mes dan yus.

– Fran, United Kingdom

Ce matin, j’ai pris part à une séance de chanting sur Zoom avec des gens de 22 pays – Espagne, Pays-Bas, Italie, États-Unis, Canada et j’en passe – se sont donné rendez-vous : 1 000 voix qui chantent pour le monde.

Pour moi, le moment le plus touchant s’est produit à la fin, quand tout le monde s’est dit au revoir.
On ne sait pas ce que demain nous réserve, mais pendant un instant, la « puissance » de 1 000 voix et de 1 000 visages réunis m’a rassurée et renforcée.

Nous ne sommes pas seuls.

Sincères remerciements à tous ceux qui travaillent ensemble pour rendre cette rencontre possible.

– Denise, Ontario, Canada

Je songeais depuis quelques semaines déjà à participer à la séance de chanting du samedi, mais je n’avais pas encore trouvé le courage de le faire. Je suis encore très « débutant », je commence mon cheminement en Tai Chi et je manque de confiance, mais je trouvais attrayante l’idée de me joindre à d’autres pour faire quelque chose que je n’avais jamais essayé auparavant. Mais cette semaine, je me suis lancé. Et je suis vraiment heureux de l’avoir fait.

Le fait de me joindre à autant de participants de partout dans le monde qui avaient tous le même objectif m’a procuré un sentiment de connexion. Je me suis senti un peu dépassé et même émotif à un certain moment, mais connecté. Chanter d’une seule voix avec tant de gens, c’est très puissant.

J’ai trouvé tout aussi puissants les mots prononcés avant et après le chanting : les explications sur la cérémonie, l’encens, les saluts… tout ça avait un sens pour moi.

Et les témoignages qui ont suivi, le partage des émotions. J’étais touché et époustouflé à la fin de la rencontre. Et rempli de gratitude.

– anonymous beginner 

Aujourd’hui, c’était la quatrième fois que je participais au chanting par Zoom et lorsque cette séance s’est terminée, j’étais remplie de gratitude et de reconnaissance envers l’organisation de nous offrir une telle occasion.

Ma pratique Tai Chi TaoïsteMD m’aide à rester calme et satisfaite en cette période de pandémie, même des problèmes de santé font de moi une personne vulnérable. Les enseignements de Maître Moy sur la quiétude interne que l’on cultive par les chants psalmodiés et le message de nos leaders qui nous invitent à profiter de cette période pour développer la discipline dans notre pratique personnelle et à profiter de cette occasion pour nous transformer m’aident à mieux comprendre que chacun est véritablement responsable de son propre apprentissage.

Le fait de prendre le temps de réfléchir à ma propre pratique et de me connecter à mon ressenti me fait me rendre compte de toute la puissance de cet art. Maintenant, je ressens une quiétude de l’esprit, du corps et du cœur que je ne provoque pas intellectuellement, mais simplement « en faisant ».

Je tiens à vous remercier pour ces séances de chanting, pour les réflexions que vous partagez et pour votre détermination à garder vivante la vision de Maître Moy.

– Anne, Newfoundland and Labrador, Canada

Paste your AdWords Remarketing code here
J’accepte
Nous utilisons, entre autres, des cookies pour conserver vos préférences et vous reconnaître d’une visite à l’autre, pour mesurer l’efficacité des campagnes et analyser le trafic. Pour en savoir plus sur les cookies, notamment sur la façon de les désactiver, consultez notre politique en la matière  Politique des Cookies.  En cliquant sur « J’accepte », vous consentez à l’utilisation de cookies, conformément à notre politique en la matière.