Skip to content

Un monde de différence | A World of Difference

Entre l’avant et l’après-pandémie, un monde de différence!

Quelle est donc cette différence? Comment mon chemin Fung Loy Kok® parcouru durant l’épreuve humaine inouïe de la pandémie m’a-t-il aidée à changer? Comment cette voie me prépare-t-elle à aider d’autres personnes, le temps venu?

Par où commencer! Le chanting et la méditation font maintenant partie de ma vie. Avant, je psalmodiais lors des évènements de l’organisation, peut-être huit fois par année, pour ma santé. Je ressens maintenant ses bénéfices autant que ceux des mouvements, et parfois davantage, sur ma santé physique, mentale et spirituelle. La période des fêtes qui s’amorce m’offre l’occasion de m’y adonner seule – ce serait une première. De plus, depuis la pandémie, la méditation debout et assise est devenue une partie de ma pratique individuelle quotidienne. Discuter de ces pratiques avec mes co-leaders m’aide à les approfondir. J’ai d’ailleurs aussi changé mon vocabulaire… Cependant, il ne faut jamais prendre un tel changement pour acquis.

L’harmonie qu’il nous a transmise et que j’ai observée chez nos directeurs fut l’un de mes changements ressentis les plus importants, depuis le privilège qu’on m’a accordé d’assister à leurs réunions du mercredi à l’été 2020. Leur exemple d’harmonie en action fut d’une aide inestimable à notre section locale, alors que notre groupe de leaders éprouvait des difficultés à traverser la pandémie. La phrase, « L’harmonie est plus importante que d’avoir raison » m’a marquée. Plus largement, cette leçon me fait prendre conscience de mes rapports avec les autres, l’harmonie se glisse dans mes relations familiales, sociales et professionnelles. J’essaie d’être plus sensible, plus à l’écoute, j’ai l’impression de devenir une meilleure personne. L’« école de la vie » prend ici tout son sens. Ma voie Fung Loy Kok®et les contingences de la vie se catalysent mutuellement. Cependant, il ne faut jamais prendre un tel changement pour acquis.

Plus récemment, j’ai eu une autre révélation. Une simple phrase captée durant une séance du samedi m’a permis de changé ma pratique. Elle a déclenché la sensation inattendue et indescriptible d’un équilibre renouvelé au plus profond de mon être. Avant, je cherchais un équilibre extérieur. Maintenant, je retrouve parfois cette précieuse sensation profonde qui ne dure qu’un instant, dans un mouvement et durant ma méditation. J’ai compris que bien au-delà d’une stabilité externe qui m’empêche de tomber, cet équilibre profond se transpose jusque dans les autres aspects de ma vie : l’intention d’un équilibre entre ma famille, le travail et l’engagement dans ma pratique, entre le calme et les situations de stress, un équilibre dans mes émotions. Il s’agit en fait d’un équilibre qui se marie avec l’harmonie, le dévouement, la sagesse. Comme quoi les vertus sont toutes imbriquées, tout est dans tout! (all is in everything!) Cependant, il ne faut jamais prendre un tel changement pour acquis.

Les Directeurs nous ont déjà demandé de réfléchir à ce qui nous retient dans l’organisation. Un aspect de nos enseignements reçus depuis mars 2020 qui résonne très fort en moi touche à une meilleure compréhension de l’identité même de notre organisation. Ses enseignements sont accessibles à tous et à toutes, inclusifs, et basés sur la transformation et l’ascendance ou la lignée (plutôt que sur les croyances). Honorer ses enseignements qui remontent à des siècles résonne en moi depuis mes premiers jours de pratique. C’est un aspect fondamental de l’organisation qui fait que je suis toujours là, que je la protège et que je continue ma pratique.

Pour boucler la boucle, je comprends qu’il ne faut jamais prendre pour acquis mes changements internes, car ils sont si forts et pourtant si fragiles. Pour maintenir, renforcer et améliorer les changements ressentis, ma pratique Tai Chi Taoïste® quotidienne ancrée dans tous les aspects de ma vie est essentielle. C’est la seule manière que je peux contribuer à la vitalité de la grande organisation qu’il nous a léguée, tout en en bénéficiant personnellement et en en faisant bénéficier d’autres personnes pour des générations à venir. Il ne faut jamais prendre pour acquis l’Institut de taoïsme Fung Loy Kok.  


Before and after the pandemic, a world of difference!

How is it different? How did my Fung Loy Kok® path during the unprecedented human ordeal of the pandemic help me to change? How is the Fung Loy Kok® way preparing me to help others when the time comes?

Where should I start! Chanting and meditation are now a part of my life. I used to chant at events at the centers, maybe eight times a year, for my health. I now feel its benefits as much as those of the movements - and sometimes more - on my physical, mental and spiritual health. The upcoming holiday season offers me an opportunity to do it alone, for the first time. Furthermore, since the pandemic, standing and sitting meditation have become part of my daily individual practice. Discussing these changes with my co-leaders helps me to deepen my practice. I have also changed my vocabulary... However, one should never take such a change for granted.

The harmony that he passed on to us and that I observed in our directors was one of the most significant changes I have felt since the summer of 2020, when I was granted the privilege of attending their Wednesday meetings. Their example of harmony in action was invaluable to our branch, as our leaders’ group met challenges through the pandemic. The sentence, "Harmony is more important than being right" has stuck with me. More broadly, thanks to this lesson, I am more aware of my relationships with others and harmony is gliding into my family, social and professional relationships. I try to be more sensitive, more attentive. I feel like I am becoming a better person. The "school of life" takes on its full meaning here. My Fung Loy Kok® path and the contingencies of life catalyze each other. However, one should never take such a change for granted.

More recently, I had another revelation. A simple sentence captured during a Saturday session helped me to change my practice. It triggered an unexpected and indescribable feeling of renewed balance deep inside, within my whole being. Before, I was seeking an external balance. Now, I sometimes find this precious deep feeling for a short moment, in a move or during my meditation. I have come to understand that, far beyond an external stability that prevents me from falling, this deep balance is transposed to other aspects of my life: an intention for balance between family, work and commitment to my practice; between calm and stressful situations; a balance in my emotions. It is in fact a balance that goes hand in hand with harmony, dedication, wisdom. All virtues are intertwined, all is in everything! However, one should never take such a change for granted.

The directors have also asked us to reflect on what keeps us in the organization. An aspect of the teachings received since March 2020 that resonates very strongly with me has to do with better understanding the very identity of our important organization. His teachings are accessible to all, inclusive, and based on transformation and lineage (rather than on beliefs). Honoring his teachings that go back centuries resonates with me since my earliest days of practice. It is a fundamental aspect that makes me stay in the organization, protect it, and continue my practice.

To come full circle, I remind myself to never take these changes for granted, because they are so strong and yet so fragile. To maintain, strengthen and improve these changes, my daily Taoist Tai Chi® practice anchored in all aspects of my life is essential. It is the only way that I can humbly contribute to the vitality of the great organization he passed on, for my own benefit and for that of others for generations to come. The Fung Loy Kok Institute of Taoism should never be taken for granted.

Cookie Control Icon